santé

Pour une bonne mémoire !

Un souvenir est stocké dans un réseau de plusieurs milliers de neurones connectés les uns aux autres. Certains micronutriments ou extraits de plantes optimisent le fonctionnement de ces connexions :
les vitamines Les vitamines B1, B3, B5 :elles jouent un rôle essentiel dans le fonctionnement des cellules nerveuses. La vitamine B1 est particulièrement importante pour le cerveau car elle permet l’utilisation du glucose et assure la production d’énergie1. La vitamine B3 est impliquée dans la transformation de la phénylalanine en tyrosine, précurseur de la dopamine et de la noradrénaline2.
La vitamine D intervient dans la neuroprotection via le maintien de l’homéostasie calcique dans les neurones et son action antioxydante et détoxifiante dans les cellules neuronales3. Selon différentes études4, un déficit en vitamine D augmente le risque de développer des anomalies cognitives.
• les antioxydants Tout déséquilibre dans les systèmes de protection cellulaires du système nerveux central peut être néfaste et accélérer le vieillissement cérébral. Il est donc important de veiller à un apport suffisant en antioxydants. Parmi les antioxydants intéressants : • le zinc (germe de blé, huître, œuf…). On en trouve une grande concentration dans le cerveau. • la vitamine C (cassis, agrumes, kiwi, poivrons…). Au niveau du cerveau, la vitamine C permet de maintenir un bon niveau des performances cognitives (mémoire et apprentissage). Elle intervient également dans la synthèse de la noradrénaline et de la dopamine.

Les oméga 3 pour huiler nos neurones

Pour fluidifier ses membranes, un bon réflexe, apporter quotidiennement dans son alimentation des oméga 3 :poissons gras, huile de colza, huile de noix renforcée par une complémentation en DHA selon les besoins (aussi conseillée pour le développement cérébral du bébé chez la femme enceinte et allaitante).
NOS ALLIÉES LES PLANTES Le ginkgo biloba est un neuroprotecteur de choix par son action au niveau cellulaire, vasculaire, métabolique. Il contribue à améliorer la vascularisation cérébrale. Le guarana :sa grande teneur en caféine lui confère un véritable effet « coup de fouet ». Des études ont confirmé les effets bénéfiques sur les performances cognitives et sur l’humeur d’un apport en guarana

Pour garder une « bonne mémoire » :

La mémoire ne s’use que si l’on ne s’en sert pas !” Il est donc essentiel de l’entretenir et sa gymnastique doit se poursuivre le plus tard possible. 5 bonnes résolutions à adopter dès à présent.
Dormir : le sommeil permet au cerveau de consolider les souvenirs. En état d’éveil, l’information est stockée dans l’hippocampe. Pendant la période de sommeil, certains des souvenirs encodés sont sélectionnés pour être réactivés et redistribués vers des réseaux servant au stockage à long terme, dans le néocortex. Enfin, la privation de sommeil peut perturber cette consolidation, ralentissant la formation de souvenirs et inhibant les processus d’apprentissage.
Jouer :faire travailler sa mémoire, ça peut aussi être ludique : jeux de stratégie et de logique, mots croisés, sudoku…
Apprendre : bien-sûr, en vieillissant nous apprenons moins vite. Mais la rapidité que nous perdons avec l’âge peut être compensée par l’expérience et la motivation. Il est conseillé de produire au quotidien de petits efforts de mémorisation en retenant des listes de mots, des numéros de téléphone ou des poèmes…
Lire :lire est l’activité cérébrale par excellence. En faisant travailler vos neurones, la lecture entretient et améliore les performances cognitives.
w Bouger : Il existe également une corrélation positive entre performances physiques et cognition. Le sport aide à libérer le stress et permet d’apporter de l’oxygène à son cerveau

Comment fonctionne notre mémoire:

Mémoriser un cours, chercher ses clés, ne rien oublier en faisant les courses, retrouver sa voiture à sa place de parking… À tout instant nous sollicitons notre mémoire. Pour mener à bien les processus de mémorisation, 3 grandes étapes sont nécessaires. Chacune d’elles fait appel à des neurotransmetteurs spécifiques. Ces acteurs incontournables, qui assurent le transport des messages entre deux neurones, sont fabriqués à partir de notre alimentation .
Les 3 étapes du processus de mémorisation : L’encodage correspond à la fixation de l’information, en somme la photographie de l’information, « j’imprime » ! • Cette étape nécessite comme neurotransmetteur la noradrénaline. C’est l’attention que nous portons à l’information qui va nous permettre de bien la fixer. • Pour cette étape le neurotransmetteur impliqué est la dopamine.
Le stockage correspond au“rangement”du souvenir au sein du cerveau : c’est notre album photo. • Le neurotransmetteur impliqué est l’acétylcholine.
La restitution correspond à l’étape où nous allons chercher dans notre album photo personnel le souvenir dont nous voulons nous rappeler. • Le neurotransmetteur impliqué pour cette étape est la dopamine.
Dans certaines situations de surmenage et de stress, nos capacités d’attention sont moins grandes et par conséquent les processus de mémorisation altérés. Pas de panique, ce n’est pas la maladie d’Alzheimer pour autant. C’est, peut-être, plus simplement un déficit fonctionnel en dopamine et noradrénaline… Dans la maladie d’Alzheimer, on a constaté une réduction de l’acétylcholine.
Quelles sont les zones du cerveau impliquées dans la mémorisation ? Il n’existe pas un seul et unique centre de la mémoire. Mais l’hippocampe, l’amygdale et le néocortex* jouent un rôle prépondérant dans les processus de mémorisation.

Donc en résumé : Faites travaillez votre mémoire, apporter une bonne nourriture au cerveau et tout ira bien . Relax !

Prenez soin de vous !

Naturosympatiquement vôtre!

Nadine.

Pour tous renseignements, consultations en cabinet ou à distance je me tiens à votre disposition. « Via formulaire de contact du site »


mémoire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.