santé

Un peu de stress mais pas trop !

Pourquoi sommes-nous stressés et anxieux ?

Dispute, pression professionnelle, incertitude, nouvelle inattendue, accident, problème financier ou familial… Les causes du stress sont multiples. Il existe deux familles de « stresseurs » : les stresseurs physiques, qui opèrent une contrainte sur notre corps (le froid, une blessure, la douleur par exemple) et les stresseurs psychologiques (une situation ou un comportement qui nous contrarient).

Selon la définition du Larousse, le stress est un « état réactionnel de l’organisme soumis à une agression brusque ». Cette réaction physiologique et psychologique génère une multitude d’événements biologiques dans notre corps qui se traduisent par la sécrétion d’hormones du stress. Elle peut générer du « bon stress », à savoir un stimulant qui nous aide à aller de l’avant, ou du « mauvais stress », qui aura des répercussions néfastes sur notre état santé physique et psychique.

Il faut distinguer le stress aigu, qui mobilise tous les sens sur une période courte, du stress chronique, qui s’installe dans le temps en raison d’une exposition répétée à l’agent stresseur. Cette forme de stress peut aboutir à un épuisement de l’organisme (et notamment de certaines hormones) et être source d’apparition de maladies.

Il peut notamment générer de l’anxiété. Ce trouble émotionnel, tout à fait normal lorsqu’il est lié à un stress momentané, est créé par l’apparition de peurs, d’angoisses. Mais l’anxiété doit vous alerter lorsqu’elle s’installe dans la durée au point de devenir responsable d’une souffrance psychopathologique avec une répercussion sur la vie quotidienne et sociale. Une personne anxieuse est fatiguée, irritable et peine à se concentrer ; elle peut aussi ressentir des symptômes physiques comme des douleurs, des sueurs ou des bouffées de chaleur, une sensation d’étouffement ou de boule dans la gorge, souffrir d’insomnie… Il est d’autant plus important de reconnaître l’état anxieux lorsqu’il peut être à l’origine d’addictions – médicaments, alcoolisme, tabagisme… – et de problèmes de santé comme le syndrome de l’intestin irritable, l’hypertension ou encore la dépression.

Prévenir et anticiper l’apparition du stress

Une alimentation saine est l’un des facteurs-clés de prévention du stress. Il est conseillé de favoriser des aliments riches en vitamines et minéraux (légumes crus ou cuits doucement, graines germées, algues de mer…), les céréales semi-complètes riches en fibres et vitamines B, les aliments riches en oméga-3 EPA-DHA comme certains poissons et huiles végétales. A contrario, il est recommandé d’éviter les aliments qui augmentent la sécrétion de cortisol, à savoir les excitants tels que le café ainsi que le sucre, les produits laitiers et les céréales raffinées.

La qualité de l’hygiène de vie est aussi essentielle : limiter le temps d’écran, pratiquer de l’exercice physique régulier, veiller à un bon sommeil… ont des vertus anti-stress.

En cas de survenue du stress, pratiquer de la relaxation, une respiration lente et profonde est également recommandée. En effet, le stress peut bloquer le diaphragme, la membrane qui sépare le thorax de la cavité abdominale, et bloquer la respiration au niveau thoracique. Prendre le temps de s’étirer, d’inspirer profondément pour déclencher une respiration ventrale, de soupirer, aide à s’oxygéner.

N’hésitez pas à vous faire accompagner soit à distance ou en cabinet.

Naturosympatiquement vôtre ! Nadine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s